image320.gifimage362.gifimage329.pngimage5771.gifimage5771.gifimage329.png Lt.Col._Paul_Brosseau_Photos.jpg




    Bienvenue sur notre site Internet

                                            à tout nos membres & supporteurs



     La mission de la Légion est d'aider les anciens combattants et leurs personnes à charge, de promouvoir le souvenir, de supporter les militaires en service ainsi que les membres de la GRC et de s’impliquer au sein de sa communauté locale et régionales des Laurentides.


 


     Le souvenir des disparus et la voix des survivants contribuent à l’éducation de notre pays, ils fortifient nos valeurs, ils nous apprennent l’Histoire sous son aspect le plus humain et le plus vrai.


 


     Nous, les membres et bénévoles de notre filiale, nous tenons le souvenir à bout de bras comme un drapeau de régiment, avec fierté, sous le regard de tous, afin que personne ne puissent oublier les combats de nos soldats qui ont combattu et qui combattent toujours pour notre liberté et pour la paix dans le monde.


 


     Le Président de notre filiale et son comité, ainsi que ses membres et non membres, vous invitent à vous joindre à nous.


 


                       Notre devise « Respect, Loyauté et Camaraderie » 


 


                                     Bienvenue à tous !



                       Lieutenant-Colonel Paul Brosseau

                           Il naquit 06 Sept 1897

                  Il s'éteint à St-Jérôme le 02 juin 1972

                                à l'âge de 74 ans


      Le Lieutenant-Colonel Paul Broseau était le fils du Colonel fondateur du Régiment de Maisonneuve Julien Brosseau en 1880. Paul Brosseau comme son frère Charles fut Commandant du Régiment et dirigea le 1er Bataillon en Angleterre en 1940.


      Il devient citoyen Jérômien dès 1942 lorsqu'il arrive à titre de Commandant ducamp-école de l'armée. En effet dès ses premiers mois à St-Jérôme, il s'implique non seulement à la vie du camp militaire mais aussi au sein de la communauté Jérômienne et collabore avec les autorités religieuses et civiles.


      Ayant connu et aimé sa ville d'adoption, il décide à la fin des hostilités d'y habiter et d'y poursuivre sa carrière de comptable. Il œuvre très activement au sein de différents organisme: la Croix-Rouge, le club Rotary, la Chambre de Commerce, ect. Il se dévoue pour aider ses concitoyens et répond toujours affirmativement aux demandes d'aide des personnes dans le besoin.

      

       En 1946, il s'affirme comme le promoteur de la demande d'une charte pour une filiale de la Légion Royale Canadienne à St-Jérôme. Ses démarches auprès des autorités de la Légion sont couronnées de succès et le 25 novembre 1946, la charte est officiellement dévoilée. Les noms des membres fondateurs apparaissant sur la charte en plus de Paul Brosseau sont les suivant:  Docteur Alfred Cherrier, Gérard Rolland, Maurice Hamel, Lewis Groulx, Bill Booth, Jean-Paul Soumis, Maurice'' Bill ''Coutu, Claude Michaud, Lionel Gauthier, Roland Laporte, Raoul Gauthier, Fernand Lambert, Alfred Ringlet, André Lapointe et Paul Prévost.

 

        M.Brosseau fut président de la filiale en 1947,1948 et 1956. En 1950 grâce à ses efforts auprès des autorités fédérales, il réussi à obtenir à bon compte une ''Hutte'' au camp militaire qui devient enfin le local permanent où les vétérans peuvent se réunir bien chez eux. C'est à partir de ce moment que la filiale se met à prospérer et à prendre de l'expension qui lui permettera la construction du local actuel. 


       Il est bien évident que ce militaire a su par son dynamisme et sa ténacité inculquer aux vétérans des années 1946 et à tous ceux à suivre, le désir de voir vivre notre filiale.


        Paul Brosseau fut l'âme fondatrice de notre association et son souvenir doit rester bien vivant dans la mémoire de tous les vétérans et des membres de la Légion Jérômienne. 

 Notre fondateur

flag.pngimage532.jpgwounded-warriors-logo.png

    Pour chaque achat de la chanson, un dont est fait à l' Organisme Wounded Warriors Canada pour venir en aide à nos vétérans.


Pour écouté l'extrait de la chanson rendez-vous www.abiemusique.com

               ABIE

   WHAT ABOUT PEACE    

 https://www.youtube.com/watch?v=KVUJEpSlNwQ


Publiée le 19 mai 2013       

Le Régiment de Maisonneuve a célébré ce dimanche 19 mai son 133e anniversaire de sa fondation et souligné le 371e anniversaire de Montréal à la Basilique-Notre-Dame.


 PRÉSIDENT D'HONNEUR NATIONAL

 Lieutenant-général honorable
 ROMEO A. DALLAIRE

 “Wounded Warriors Canada, dans sa philosophie fondamentale, entend préserver le lien  intime avec les vétérans blessés et les membres de leur famille et, à cet effet, a si bien  répondu à ma conviction que chaque vétéran est important et que nous devons nous  efforcer à connaître un succès total en les aidant pour faire ne sorte que chacun et chacune  d'entre eux prospère dans notre société avec le respect dû à un guerrier

12278755_10208177766824472_3286225536588087422_n.jpg

          WOUNDED WARRIOR

                Télécharger sur

           www.abiemusique.com 

yctj-fond_d_ecran.JPGNumriser0004D.JPGNumriser0005A.jpg51102.jpgNumriser0004D.JPG

  Des vétérans de notre Légion y ont participé....

  Un hommage à tout ceux qui ont participé et qui   continuent de défendre notre liberté...!!! 

                          Partager !

IMG_74.JPG

               Nouveau Cénotaphe  2016                                  

 

                            

                            Et tu attends encore?


                       Tu es venu à ton local dernièrement, camarade légionnaire?

                                             Oui, bien sur toi, je t'y ai reconnu.

                Toi, qui autrefois dans l’ardeur de ta jeunesse, parcourus les champs 

        de France et d’ailleurs, volant sous des cieux étrangers ou patrouillant les mers,

 

                   Je ne t'ai pas aperçu parmi les camarades et les nombreux amis.

                    Tu aurais oublié et, pour te joindre à nous, tu attends encore?

                                                        Surement non !

 

             Certaines choses ne s'oublient pas; Certains événements vécus marquent 

                       pour la vie et font de nous tous des monuments ambulants 

                                            de la grande histoire du monde. 

                   Monuments bien simple tu vas me dire. Admis. Peut-être même,  

          de pauvres pierres et encore toutes écorchées. Admis, toujours et puis après !

 

                             Ce qui compte après tout, c'est le fait d'avoir été là 

                                          quand ton pays eut besoin de toi, 

                                   quand tes chefs commandèrent l'attaque 

                    et que de durs coups durent être encaissés,  tu t’en souviens?

 

          Et tes camarades d’alors, tu ne les as pas laissé tomber, tu étais heureux

                          de les sentir à tes côtés aux instants difficiles du combat 

                                          ou au moments d'ennui du repos ?


               Eh bien! Ils existent encore ces camarades d'alors, oui ils existent. 

                   Leurs visages ne seront peut-être pas les mêmes qu'autrefois, 

                                        mais tu retrouveras les mêmes cœurs.

 

                    Le Colonel, le Major, le Capitaine, le Lieutenant, le Sergent 

                   (tu t'en rappelles, dis, de celui-là) le caporal, le lance-caporal.

 

                 Tous, une fois rentré de la terrible croisière, ont repris les rangs 

     et sont redevenus camarades, sans tambours ni trompettes, et même sans gallons.

 

                      Tu veux les retrouver? Au local de ta Légion vieux frère, 

                              et tous là pour te serrer la main et te recevoir 

                                    comme autrefois au retour du combat.

 

                   Heureux, tout va bien, content de la vie? Ta place est avec nous.

               Malheureux, tout semble mal marcher, tu te prends à maudire la vie ?

 

                Ta place est d’avantage avec nous. Et main dans la main, nous la

              gagnerons cette lutte pour la vie, comme nous avons gagne autrefois

                         épaule à épaule, cette lutte pour une survivance libre.

 

                   Alors, frère d'armes, pour venir nous voir, pour nous aider, 

                                            pour t'aider, tu attends encore ?


 

 

Mercredi, 18 Octobre 1961

Par JEAN MAHER, ancien président

579327_10150821811926526_933821109_n.jpgspotlight_temp_banner-nouvnew_1469032073311_fra.jpgOfficier_d%60entraide_1.png12341515_1036469836373074_6965914138594767281_n.jpg

https://www.facebook.com/SocietedhistoireRDN/?fref=ts

Image3.pngImage2.png29550_Legion_General_SocialGraphics_week3_04.png

     450-848-4362

national-patron-new.jpg11_NOVEMBRE_2017.png